Dans une semaine je quitte le pays; il est temps de se trouver un petit coin tranquille pas trop loin d’une belle plage pour profiter un peu!
Réveil tôt pour prendre un train à 8h37 pour Colombo (environ 7h de trajet), sur la route je revérifie le timing, le train est à 8h27 (oups) ça va être serré! On arrive à 8h25, personne au guichet, pas de train il est annulé (Big rush for nothing). Direction l’arrêt de bus pour aller à Kandy en 4h, (il est possible d’aller à Colombo en bus mais 6-7h dans un bus trop petit et trop fou pour moi, non merci). Le bus met 3h pour faire une grande partie du trajet, et presque 1h pour les 25 dernier kilomètres tellement c’est le bordel sur la route! Une fois à la gare je me pose dans un coin (pour éviter les tuktuks et pour revoir mon plan). Je décide d’aller à la même guesthouse qu’il y a deux semaines Lady Gordon’s Homestay. Réflexion faite ; je vais prendre le train pendant 5h demain avec un changement en direction Bentota au Sud de Colombo!

  
Le pneu lisse du bus scolaire, un ticket de train second classe (la troisième classe à 3 bandes rouge).

Après 3h de train debout dans une position très inconfortable, je trouve une place assise dans le train suivant, le proprio de la guesthouse Nisal Villa vient me chercher à la gare de Bentota. C’est d’un calme! Le plus calme que j’ai trouvé en un mois ici! La plage est à 2 kms (à côté de la gare) mais il fait le trajet pour nous déposer et nous chercher (oui « nous », on est plusieurs dans la maison), gratis! A peine arriver à la maison, qu’une pluie tropicale se déclenche.

Rien d’extra ordinaire le lendemain, juste la plage, mais le jour d’après je prends le train pour aller visiter Galle à environ 1h de là. Il fait très chaud 35°C! Après ma balade, je me prends un Lime Juice sur une terrasse pour 300 rps (le tarif normal est de 100-150), et m’achète une bouteille d’eau au shop d’à côté pour 150 rps (au lieu de 80). Le village dans le fort est cher, mais c’est beau, plein de boutiques de bijoux, de souvenirs, de restaurants…

  

Retour en train quelques heures plus tard. Un trio d’espagnols arrivent le soir à la maison en Tuktuk qu’ils ont loué pour un mois, suivis par deux tunisiennes un peu plus tard. Les tunisiennes ont plein de choses à manger dans leurs affaires qu’elles ont achetées chez Carrefour (elles habitent à Oman). On a bien rigolé!

  
Le voyage tranquille en train, et le peu de place qu’il y a souvent train.

Matinée plage avec les filles. J’ai perdu mes sunnies (lunettes de soleil) dans une grosse vague, coup de soleil sur le visage et les épaules (oui j’ai mis de la crème [ok par sur le visage]). Le soir on part de la maison à pied histoire d’explorer la ville à la recherche d’un bon resto. Le chef nous voit sur la route pendant qu’il rentrait à la maison et décide de nous emmener quelque part. Bon resto, mais on cherchait quelque chose de local, pas des frites ou des spaghettis. C’est pas grave ça fait du bien.

Enfin une belle plage, et une bonne eau pour se baigner!

Dernier jour, direction Colombo Fort (la gare principale de Colombo), pendant le trajet je vois le dernier couché de soleil, j’avais calculé pour arriver à 18h30 à la gare et prendre le dernier bus ; sauf que le train à du retard (comme très souvent)… On arrive à 18h45, les tuktuks me sautent dessus et me racontent n’importe quoi! 1,500-1,000rps pour aller jusqu’à l’aéroport, et me disent que le bus est à 2kms de là (évidement je sais que c’est faux), je demande à un chauffeur de bus qui me dit juste de traverser la route, je me dépêche, et vois le bus qui part au moment où j’arrive, mais j’arrive à l’avoir. Il fait chaud, je suis trempé, le bus est bondé et je viens d’apprendre que ce n’est pas le bus qui prend l’autoroute donc il va mettre au moins 2h au lieu de 45min (en faite le dernier bus qui prend l’autoroute est à 18h30, mais il y a des bus toute la nuit, chose que j’ai appris plus tard). Arrivé à l’aéroport je sais que j’ai largement le temps (mon vol n’étant qu’à 1:30). L’aéroport est fait bizarrement; il y a un rayon x dès l’entrée puis un deuxième avant le check-in et un dernier à la porte d’embarquement. Et avant la porte d’embarquement, on peut se mélanger aux passagers qui débarquent…j’ai cru pendant un moment m’être trompé d’endroit.

Mais j’embarque, personne n’est à côté de moi, je m’allonge et dors à peu près. Good bye Sri Lanka! Bangkok j’ai une heure de transfert, des hôtesses attendent les transferts mais quelqu’un manque, l’heure c’est l’heure, on y va. Personne à côté de moi! Welcome to Taïwan!

One thought on “Sri-Lanka épisode 9 : la fin du voyage à Bentota

  1. bravo Regis pour ce recit! tu m’as fait bien voyager!! gros bisous de ton pays!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.